Contrairement aux simples voitures de location, le chauffeur de taxi Villepreux ne peut pas déterminer le prix de ses courses comme bon lui semble. En effet, ce métier est particulièrement encadré par la réglementation. Chaque année, il y a un arrêté qui définit la tarification maximale. Cette mise à jour est à respecter par tous les conducteurs. Comparés à l’année dernière, les tarifs n’ont pas beaucoup changé pour l’année 2021.

Comment calculer le montant de la course ?

Le calcul pour chaque course tient en compte quelques éléments dont le prix de la prise en charge, le prix de l’indemnité kilométrique et le prix d’heure d’attente ou de marche lente.

Pour l’année 2021, les chauffeurs de taxi Villepreux doivent appliquer des plafonds définis par arrêté qui a été publié dans le Journal officiel le 29 décembre 2020. De même, les tarifs pour l’année prochaine devront être publiés vers la fin d’année 2021.

Pour la prise en charge, le tarif maximal est de 4,18 euros. Il faut noter qu’un conducteur de taxi Villepreux ne peut pas refuser une course sauf dans des situations assez particulières dont les voici :

  • s’il est déjà avec un autre client ou bien s’il réalise une course d’approche à destination d’un passager qui a déjà réservé au préalable. Normalement, pour ce second cas, le voyant taxi doit être éteint et l’un des plots lumineux indiquant le tarif A, B, C ou D doit être allumé.
  • si le client voyage avec un animal de compagnie qui ne lui convient pas, sauf s’il s’agit d’un chien accompagnateur d’aveugle.
  • s’il est en fin de service et que la destination demandée par le donneur d’ordre est trop éloignée de son garage.
  • si le client est ivre et qu’il pourrait détériorer ou bien salir la voiture.
  • si le nombre de passagers dépasse les normes.
  • si les bagages sont trop lourds pour la voiture.

Concernant le prix du kilomètre, l’indemnité kilométrique est de 1,12 euro. Il y a une possibilité de majoration pour la course de nuit, la course qui requiert un retour à vide ou bien la course réalisée pendant les jours fériés et les week-ends. Une majoration est aussi possible si la route est verglacée ou enneigée.

Pour la marche lente et l’attente, le prix maximal d’une heure est de 37,46 euros. Et dans tous les cas, une course ne doit pas couter moins de 7,30 euros et cela, suppléments compris.

Les majorations

Dans plusieurs situations, les clients peuvent être soumis à des frais majorés. C’est le cas pour l’ajout d’une quatrième personne, le transport d’animaux ou de bagages lourds et encombrants. De même, une prise en charge dans les aéroports, les ports et les gares peut aussi être majorée.

La majoration s’applique aussi pour la course d’approche. Elle correspond à la distance parcourue par le véhicule de son point de départ jusqu’au point de récupération du client. Elle est souvent appliquée en cas de réservation de taxi à Villepreux en ligne ou par téléphone.

Contrairement aux idées reçues, le tarif préfectoral n’est pas un tarif imposé. Le client peut donc procéder à une négociation. Néanmoins, le conducteur a le droit de réfuter la négociation de la remise.

Selon la réglementation, des forfaits particuliers sont destinés pour les courses de taxi menant vers les aéroports notamment celui d’Orly et de Roissy. La tarification n’est pas faite en fonction de la distance parcourue mais plutôt sur la base d’une grille tarifaire. Les trajets sont donc forfaitaires.

Le paiement

Pour ce qui est du paiement, le client peut payer en espèce ou avec une carte bancaire. En effet, le conducteur de taxi de Villepreux ne peut pas refuser un paiement par carte de crédit. Pour cela, son véhicule doit être obligatoirement équipé d’un terminal de paiement adapté.

En revanche, il a tout à fait le droit de ne pas accepter un chèque. Néanmoins, cela doit être indiqué sur la vitre extérieure de sa voiture.

Qu’est-ce qu’une note de taxi ?

Il s’agit d’une note qui contient tous les détails concernant les tarifs appliqués par le conducteur de taxi à Villepreux. Le client doit en être informé dans le cas où le montant de la course dépasse les 25 euros TTC. Toutes les caractéristiques de la course ainsi que son tarif doivent figurer dans cette facture. Dans le cas où le montant est en-dessous de 25 euros, le document n’est pas forcément nécessaire. Cependant, si le client le demande, il a le droit d’en avoir une copie. Toutes ces dispositions doivent être apposées de manière lisible dans la voiture. Si jamais il y a des litiges entre le conducteur et le passager, ce document doit être conservé.

Dans la note, il doit avoir quelques mentions nécessaires dont la date de sa rédaction, les heures de début et de fin de la course, le nom ou la dénomination sociale du prestataire ou de sa compagnie, l’immatriculation de la voiture, l’adresse permettant de faire une réclamation, le montant de la course minimum, le prix de la course TTC hors suppléments, la somme totale à payer TTC, qui inclut les suppléments et le détail de chacune des majorations éventuellement pratiquées, précédé de la mention « supplément(s) ».

Si c’est le client qui a demandé la note, son nom doit aussi y figurer ainsi que les lieux de départ et d’arrivée de la course.

Connaitre la procédure de réclamation

Dans le cas où le client et le conducteur ne sont pas d’accord concernant le paiement du frais de la course, il est toujours nécessaire de régler la note. Le client peut ensuite écrire un courrier de contestation contre un taxi et l’envoyer auprès de la préfecture. Il peut aussi le remettre auprès de la DGCCRF.

Une réclamation est également possible dans le cas où le voyageur s’est fait agressé ou bien s’il a été victime d’une autre forme de non-respect à son égard. Dans la ville parisienne en particulier, un formulaire de signalement d’un taxi est mis en ligne par la préfecture de police.