De tous les grands projets de construction externes, le ravalement de façade est le plus fréquemment effectué. Il n’est pas toujours évident de savoir ce que c’est ou comment le mettre en œuvre. Les éléments suivants sont importants à ce sujet.

 

Mais qu’est-ce donc ?

Le ravalement de façade, c’est d’abord la rénovation de la façade du bâtiment. Il doit tenir compte de l’aspect de base de la façade et des problèmes auxquels elle est confrontée. Il s’agit d’un projet de rénovation qui peut augmenter la durée de vie des murs extérieurs. La rénovation des façades est réalisée à travers de nombreux projets, tels que : le nettoyage et décapage des murs extérieurs du bâtiment et des accessoires, les réparations et traitements, l’assistance et le perfectionnement de la façade.

Que ce soit une maison ou un immeuble, cela doit être réalisé par le propriétaire ou le copropriétaire. Ce dernier doit s’occuper des démarches administratives liées aux opérations et au paiement des travaux. Mais avant d’entamer les travaux de rénovation, il reste encore quelques travaux préliminaires à faire.

 

Pour quelles raisons en faire ?

Habituellement, les propriétaires attendent que les murs extérieurs soient endommagés ou sales avant de commencer les rénovations. Mais le ravalement façade peut aussi être une alternative pour changer l’apparence de la maison.

Dans d’autres cas, l’amélioration des matériaux d’isolation extérieure est suivie de près par un lifting. D’habitude, ce sont toutes ces raisons qui motivent les propriétaires à en avoir recours.

En fait, ces tâches peuvent être longues et peu pratiques. Par conséquent, c’est une bonne idée de saisir l’opportunité de tout faire à la fois.

Cela est également correct dans le cas où la vente du bien est envisagée. En corrigeant les erreurs et en améliorant l’apparence de la maison et ses performances énergétiques, la propriété ne fera que prendre de la valeur.

 

Les facteurs de dégradation d’une façade

Les fissures ou le pelage du plâtre ou du plâtre peuvent être liés à une mauvaise installation ou à une humidité stagnante ;

L’altération des façades : Ce phénomène se présente sous la forme de taches blanches sur le mur et est lié à l’augmentation des minéraux par capillarité. Cela se produit en l’absence ou une mauvaise étanchéité, ou en présence d’humidité dans les matériaux qui composent la façade ;

La détérioration des scellés ;

Le changement de couleur des murs qui peut être dû à la pollution de l’air ou lié à la fumée de cheminée ;

La mauvaise qualité de la peinture.

 

Obligatoire du point de vue légal

Selon le « Code de la construction et de l’habitation », les murs extérieurs des bâtiments doivent être maintenus en bon état de propreté. Ils ne doivent donc pas présenter de risque pour la sécurité des résidents ou des passants. En plus d’un nettoyage fréquent, le mur extérieur doit être bien entretenu, solide et doit éviter les remontées capillaires et les pertes d’eau.

Il faut noter que la rénovation du mur extérieur est une obligation légale de la municipalité régie par l’arrêté du comté. Ces réparations de murs extérieurs doivent être effectuées tous les 10 ans, et depuis le 1er janvier 2017, les travaux d’isolation des murs extérieurs doivent être effectués en même temps.

 

Pour plus d’articles, visitez nos blogs.

By Damien