fuite d’eau plafond

En rentrant chez vous le soir, vous observez de l’eau qui s’écoule de votre plafond ? tout d’abord essayez de sécuriser votre logement en mettant un récipient sous l’endroit des gouttes d’eau et de rechercher par la suite la source de votre fuite d’eau. Ensuite, contactez rapidement votre assurance habitation, afin de déclarer le dégât des eaux. Voici ci-après ce qu’il faut faire en cas de fuite d’eau dans le plafond.

Fuite d’eau plafond : les bons réflexes à adopter

Votre maison est victime d’une fuite d’eau au plafond, il est important de réagir rapidement. Tout d’abord, vous devrez sécuriser votre logement en coupant l’électricité (si la fuite est trop importante), en mettant des récipients sous les gouttes d’eau et en essuyant l’eau qui se propage sur le sol à l’aide des serpillères.

Ensuite, vous devrez vite prévenir les parties concernées : vos voisins, le propriétaire du logement (si vous vivez en location, et le syndic de l’immeuble. Si la fuite d’eau vous semble venir de votre voisin du dessus, allez le voir vite afin de l’informer rapidement sur la situation. Ce dernier doit vite lancer une recherche de fuite Caméra afin de localiser rapidement l’origine du dégât. Une fois la fuite trouvée, remplissez un constat amiable avec votre voisin puis envoyez chacun une copie à vos assurances. 

Puis déclarez le sinistre auprès de votre compagnie d’assurance en respectant le délai indiquée dans votre contrat (cinq jours ouvrés). Ne tentez aucune intervention de rénovation sans l’accord de votre assureur, au risque de ne pas bénéficier d’une indemnisation.

Détecter la cause de la fuite d’eau au plafond

À partir du moment où vous observez de l’eau qui coule de votre plafond, vous devrez vite localiser son origine. Cela est important pour pouvoir l’arrêter et limiter l’étendue des dégâts. A noter que les causes d’une fuite d’eau au plafond sont multiples : 

  • Un débordement au niveau d’un lavabo ou d’une baignoire.
  • Une fuite provenant d’une machine à laver située à l’étage supérieur.
  • Une canalisation endommagée ou obstruée.
  • Une fuite au niveau du robinet d’arrêt d’eau.
  • Une fuite d’eau dans la toiture provoquée par une mauvaise étanchéité ou une détérioration de la couverture du toit. 

Contacter votre assurance habitation

Après la découverte du dégât des eaux, vous avez un délai de cinq jours ouvrés pour déclarer le sinistre auprès de votre assurance habitation. Il faut faire la déclaration en tenant compte de ce qui est indiqué dans votre contrat. Pour être indemnisé de la part de votre assureur, il est conseillé de préparer un dossier complet, contenant les documents suivants :

  • Des photos des dégâts subis par la fuite d’eau, afin que l’assurance puisse avoir une vision claire sur l’étendue des dommages
  • Des documents justifiant vos achats : factures, bons de garantie, tickets de caisse, boitier d’emballage, etc.
  • Des anciennes photos sur l’état de votre maison, avant le dégât des eaux.
  • Une copie du constat amiable remplie et signé, si le sinistre implique aussi votre voisin.

Prenez en photo chacune de vos factures justifiant la valeur de vos objets touchés par la fuite d’eau.

Vous n’arrivez pas à trouver votre fuite d’eau ?

Une fuite d’eau au plafond est parfois difficile à repérer. Dans ce cas, il est nécessaire de contacter votre assurance qui vous orientera vers un artisan de son réseau ou vous proposera de faire intervenir un spécialiste en qui vous avez confiance. Ce dernier doit lancer une recherche de fuite par caméra afin de trouver la cause de votre dégât dans votre logement. Il peut aussi vous proposer les meilleures solutions de réparation ou se charger lui-même des travaux. Ainsi vous ne serez pas perdu !

Découvrez par la suite : Quels services de plomberie puis-je gérer moi-même?

By Damien