Vitesse, exaltation, air pur de la montagne – qui n’apprécie pas des vacances de ski pleines d’adrénaline ?

Mais avec la possibilité de collisions et de chutes, le ski comporte également un risque élevé de blessures. C’est pourquoi il est essentiel d’avoir la bonne assurance voyage pour vous assurer que vous êtes couvert sur et en dehors des pistes.

Mais partir en vacances au ski sans la bonne couverture peut vous exposer à des coûts énormes en cas de problème. Nous examinons ce dont vous avez besoin.

Que couvre l’assurance vacances au ski ?

En plus de tous les éléments de base que vous attendez d’une police d’assurance voyage standard (par exemple, la couverture des bagages perdus ou volés, l’annulation et les frais médicaux), l’assurance voyage de ski est conçue pour inclure un niveau de couverture plus élevé pour les skieurs et leur équipement. Cela ne couvre par les frais d’annulation de votre gite ou hotel.

Une bonne police d’assurance voyage pour le ski devrait couvrir

  • la perte du forfait de ski
  • la détérioration, le vol ou la perte de votre propre matériel de ski ou de celui que vous avez loué.
  • la pratique du ski en montagne
  • la fermeture des pistes pendant plus de 24 heures en raison d’un manque de neige, d’un excès de neige, de vents violents ou d’un risque d’avalanche
  • la location d’un autre équipement si vos bagages sont perdus ou retardés pendant le voyage aller
  • responsabilité personnelle si vous blessez quelqu’un d’autre
  • les retards causés par une avalanche.

Qu’est-ce qui n’est pas couvert par l’assurance vacances au ski ?

Tous les types de ski ne sont pas égaux. Même avec une assurance voyage de ski, votre police peut ne pas couvrir :

l’héli-ski
la motoneige
le ski hors-piste
le ski acrobatique
le ski de compétition
le ski de randonnée.

Si vous pratiquez un ski plus aventureux, il peut être utile d’envisager une assurance voyage pour les sports extrêmes afin d’obtenir le bon niveau de couverture pour les sports à haut risque.

Il est également important de savoir que certains assureurs exigent que vous portiez un casque, faute de quoi votre police ne sera pas valide; et  que la quasi-totalité des polices d’assurance ski ne sont pas valables si vous vous blessez sous l’emprise de l’alcool ou de drogues. Restez donc prudents. Verifiez avec votre pharmacie si nécessaire, que vos médicaments soient bien valides.

Mais combien ça coûte ?

Une assurance voyage pour le ski en Europe coûtera généralement moins cher qu’aux États-Unis et au Canada, car les traitements médicaux dans ces pays sont plus onéreux.

Si vous ne skiez pas en France mais en Autriche ou en Suisse, on conseille aux vacanciers d’avoir une carte européenne d’assurance maladie (CEAM), ainsi que de souscrire une assurance voyage lorsqu’ils se rendent dans une station de ski européenne.

La CEAM vous couvrira pour un traitement qui, autrement, ne serait gratuit que pour les résidents locaux, ou pour un traitement à moindre coût en cas d’urgence médicale dans un hôpital public local. Mais elle ne couvrira pas les coûts d’un sauvetage en montagne ou d’un rapatriement en France si vous devez être ramené par avion.

 

By Damien