La charpente traditionnelle est une structure assez complexe. Elle assemble plusieurs éléments pour supporter efficacement la toiture d’un bâtiment. Fabriquée sur mesure par un artisan professionnel, sa pose nécessite des compétences spécifiques. Une fois posée, elle ne demande quasiment pas d’entretien et propose une certaine durabilité. Elle a toutefois un coût plus élevé que les modèles à fermettes. Voici ce qu’il faut savoir sur ce type d’ossature.

Son principe et son utilité

C’est l’un des plus grands travaux d’une construction. C’est un assemblage d’éléments en bois installés sur les murs porteurs du bâti. Elle soutient la maison et supporte la couverture. Son installation demande une certaine connaissance. Non seulement elle doit supporter convenablement son poids, mais elle doit également résister aux pressions. C’est un ouvrage jouant à la fois une fonction esthétique et structurelle. Pour une réalisation sur mesure, vous devez faire appel à spécialiste en travaux de charpente. Par ailleurs, cette ossature peut être utilisée pour toutes les habitations, car elle a l’avantage de se convenir à tous les matériaux. Elle s’adapte également à toutes les formes et est idéale pour l’aménagement des combles ou la création d’un espace supplémentaire.

Ses principaux éléments

Contrairement aux autres types d’armatures, la charpente traditionnelle est une association de pièces de bois en grosse section. Soutenant la structure entière, elle est composée de plusieurs pièces comme les pannes, les liteaux, les fermes et les chevrons. Elle se décline d’ailleurs en plusieurs essences en fonction des composants.

Sa construction et son installation

Pour construire une charpente traditionnelle, vous devez faire appel à un charpentier expérimenté. Il évaluera la pente de votre toit. Puis, il déterminera la répartition du poids et estimera la distance entre les pannes et les chevrons. De la création à la pose, les étapes à suivre doivent respecter certaines normes. Elle est préparée sur le chantier et son assemblage se réalise au sol. Les composants sont coulés et collés sans joint métallique. Les fermes sont posées sur les murs avec un dispositif de levage et cachetées à la maçonnerie. Les pannes sont installées formant ainsi l’ossature. Une fois ces démarches effectuées, l’artisan peut réaliser sa pose et l’isolation. Le montage complet demande entre 4 à 5 jours d’intervention.

Ses avantages et ses inconvénients

Ce type d’armature comprend de nombreux avantages comme la facilité d’aménagement des combles. Elle offre du charme à votre maison tout en étant robuste et résistante au feu. De plus, elle est adaptée à toutes les formes de couverture. Malgré cela, elle présente quelques inconvénients. Par exemple, elle est un peu lourde et nécessite des murs porteurs extrêmement solides. De même, son association requiert l’intervention d’un artisan certifié. En plus de cela, son prix est plus élevé que les ossatures à fermettes. Sans oublier que certaines essences de bois peuvent être vulnérables aux parasites.

Faire un choix raisonnable

Pour choisir une charpente, les recommandations d’un architecte professionnel comme vous seront grandement utiles. Mais vous aurez également besoin des conseils d’un spécialiste en la matière . En outre, il convient de réaliser une étude de stabilité de votre structure par rapport au vent. D’ailleurs, avant de choisir, n’oubliez pas de vérifier sa résistance face au feu, notamment en cas d’incendie. Alors, vous ne devez jamais négliger le matériau constituant votre équipement, en particulier le bois massif. Car contrairement à ce que vous pensez, celui-ci résiste correctement au feu.

 

 

Plus d’article ? visitez ce site.